10639593_852421964777792_5729886141269209817_n

Il y a des moments dans la vie, où il faut savoir ruser...trouver des solutions.....mettre des plans à exécution....

Il y a des moments où on tatonne, on s'inquiète, on se pose des tonnes de questions, on cherche des explications....

En ce moment, c'est un peu tout ça!

Mon grand a des soucis de sommeil.

Oh il s'endort très bien lorsqu'on le couche, même si c'est 20 heures parce-que le lendemain il y a école. Ses journées sont bien assez chargées et le moment du coucher assez serein pour qu'il plonge dans le sommeil en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

Oui mais voilà, c'est plus tard que ça se corse.

Lorsqu'à 1 heure, ou 2 ou 3 ou 4, alors que nous, nous tentons deséespérement de récupérer les millions d'heures qui manquent à notre compteur, il se lève, et, terrorisé, refuse tout net d'aller se recoucher....en tout cas autre part que dans notre lit...et en virant son père c'est encore mieux...............hum hum...............(en même temps on a pas un king size, donc..........)

Alors après bien des tentatives (veilleuse, lumière dans la salle de bains EN PLUS de la veilleuse, doudous, veilleuse musicale, câlins, discours, disputes, énervement, menaces, punitions, dodos avec lui, avec nous, explications sur l'importance du sommeil, réconfort? moments passés à côté de lui en attendant qu'il s'endorme...enfin, bref, la totale, vient le constat..........et il n'est pas brillant : On passe des nuits pourries et on est tous crevés......et on a pas trouvé la solution.

Notre grand est un peu coutumier du fait...lorsqu'il avait 2 ans, il nous a fait une jolie période de 5 mois comme ça...à ne plus vouloir dormir seul.....à nous réduire à l'état de zombieS anesthésiés par le manque de sommeil et en torturant nos esprits de parents débutants pour savoir ce que nous faisions de mal.

Et là, je me dis, mais attend, attend, lorsqu'il a eu 2 ans...qu'est-il arrvé dans sa vie?????

Je vous le donne en 1000 : un petit frère !!!

Alors, bon, sans être Freud, peut-être que la situation se répète, tout simplement. Peut-être que notre grand a peur de quelque chose? De l'abandon? l'accouchement et les questions sur la vie et la mort le travaillent-ils plus que nous ne voulons bien nous en rendre compte, et ces mauvaises ondes viennent-elles le hanter la nuit? ...............En tout cas, lui, n'a pas (encore?) d'explcations et ça semble tellement le chagriner......Il voit bien qu'il nous inquiète mais nous exaspère aussi...le manque de sommeil, c'est terrible!

Dans la journée, il est tellement serein, tellement bien dans ses pompes, tellement joyeix et espiègle. Il est tellement accro à son nouveau petit frère et tellement prévenant et doux avec lui que j'ai du mal à croire que ce soit lui le déclencheur de ses angoisses noctures, au point de le rendre complètement déraisonnable, lui, le cartésien!

Toujours est-il qu'il m'a demandé de l'aide.....les parents sont tellement supers puissants qu'ils devraient être capables de règler ça! alors nous allons essayer d'adoucir un peu tout ça, et de trouver une solution.

Alors, après avoir vu dans son regard une sorte de bonheur en lui parlant d'un médicament pour réussir à s'endormir seul, j'ai décidé de le fabriquer..................................on connaît la force de l'effet placebo, et si ça peut marcher, inutile de s'en priver.

Voilà comment, après l'avoir déposé à l'école en l'embrassant, et en espérant qu'il tienne le coup après cette nuit bien trop courte pour un si petit corps, j'ai pris et nettoyé un flacon de sirop, l'ai rempli d'eau, de quelques gouttes de citron, de deux cuillères à café de sucre et d'un soupçon de cannelle.

Je viens de fabriquer un placebo à mon fils.

Un sirop que je lui présenterai comme miraculeux, un sirop qui devra avoir la vertu de l'aider à dormir, sereinement et seul dans son lit.....

Si seulement j'avais trouvé la solution......

A suivre